Home > Perspectives > Paroles d’alumnis #2 : Charlène Thouard, Head of Product Expansion chez Swile

Perspectives

by Akoya

Paroles d’alumnis #2 : Charlène Thouard, Head of Product Expansion chez Swile

Vous rêvez de rencontrer d’autres personnes que votre voisin de palier ou le chat du concierge ? Ça tombe bien, pendant 11 mois, et à l’occasion des 11 ans du cabinet, le club très select des Alumnis d’Akoya vous ouvre ses portes. Faites connaissance avec celles et ceux qui ont construit l’histoire d’Akoya et découvrez leur parcours, leurs motivations, leurs astuces et autres petits secrets (jusque-là) bien gardés…

 

Charlène Thouard

 

Charlène Thouard

Head of Product Expansion, Swile

 

Peux-tu te présenter ? Qu’est-ce que tu fais aujourd’hui ?

Je suis diplômée d’HEC, et j’ai profité de mes années d’école pour effectuer un stage chez Akoya en 2015, avant de me lancer dans l’entrepreneuriat. J’ai d’abord monté une première start-up, PeersUp, qui consistait à réaliser des mapping de compétences pour mettre en relation des collaborateurs de différentes entreprises, et faciliter le reverse mentoring ou partage d’expertises sur des sujets pointus. Puis j’ai créé Briq avec mon associé Laurent, une solution dont le but est d’encourager les feedbacks positifs entre collègues et faciliter la gestion RH en incluant au maximum les collaborateurs.

C’est cette deuxième start-up qui a été rachetée il y a 1 an par Swile qui voulait développer leur volet « Engagement ». De notre côté, on cherchait surtout à s’associer à un acteur majeur du secteur qui partageait nos valeurs. J’y occupe désormais le poste de Head of Product Expansion sur la verticale « Engagement », qui regroupe toutes les solutions à destination des employés et des RH pour accompagner l’expérience collaborateur.

En quelques mots, mon métier consiste à identifier les opportunités de marché, définir le produit qu’on souhaiterait développer, accompagner son lancement jusqu’à sa phase de stabilisation et définir en parallèle une roadmap produit. Le challenge ici se situe dans le rythme que je vais réussir à donner à toutes les équipes qui m’entourent. Il faut créer un « momentum » durant lequel elles se sentent soutenues et accompagnées tout au long du développement produit.

 

 

Pourquoi avoir rejoint Akoya à l’époque ? Et comment cette expérience s’est inscrite dans ton parcours ?

J’ai découvert Akoya aux Carrefours HEC (forum entreprises annuel) et j’ai tout de suite accroché avec l’équipe et ses missions centrées sur l’humain, que je trouvais passionnantes. Ce qui m’a aussi décidé à rejoindre le cabinet, c’est cette volonté de rechercher l’excellence et le challenge professionnel que ça représentait. Et puis, c’était pour moi une bonne transition de secteur et de métier puisque je suis passée de Business Analyst à Consultante. J’avais tout à apprendre. Finalement, Akoya, c’était la suite logique dans mon parcours : j’avais découvert l’ESS, l’entrepreneuriat et désormais, le conseil.

C’est là, aussi, que j’ai découvert la HR Tech en participant notamment à la première édition d’Akoya Start You Up. C’est ce qui m’a orienté, entre autres, vers ce domaine et contribué à mon envie d’entreprendre. Dans mon premier stage déjà, je travaillais avec des incubateurs, dont la plupart des startup avaient été fondées par des hommes. C’était comme un premier déclic : si eux sont prêts à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, pourquoi pas moi ? J’ai donc créé une association pour promouvoir les parcours de femmes inspirantes, et je me suis interrogée ce qui les avait poussées à lancer leur propre business. Leur réponse m’a ouvert les yeux : elles ne sont pas nées entrepreneuses, mais c’est parce qu’elles ont décidé d’aller au bout de leurs ambitions qu’elles y sont parvenues.

 

Qu’est-ce que t’a apporté ton expérience en conseil en stratégie ?

J’étais déjà organisée, mais mon expérience chez Akoya m’a apporté beaucoup plus de structure, que ce soit sur l’organisation en amont d’un projet ou la présentation du travail final. Aujourd’hui, il m’arrive de sortir du cadre, surtout quand il s’agit d’entreprendre ou de développer un produit innovant, mais toujours de façon créative et ordonnée, comme j’ai pu l’apprendre chez Akoya.

J’ai aussi appris à affiner mon travail de recherche : j’avais par exemple étudié les pratiques de M&A et le rôle des RH dans ce secteur durant mon stage au cabinet. J’ai eu la chance d’ailleurs de pouvoir m’investir aussi bien dans l’analyse des données et les interviews, que dans la restitution et la rédaction d’un livre blanc. C’est une expérience qui m’a servie par la suite parce qu’on retrouve cette approche croisée entre le quantitatif et le qualitatif dans la plupart des postes.

Côté métier justement, j’ai découvert de manière plus approfondie l’organisation d’une entreprise. Quand on n’a pas beaucoup d’expérience professionnelle, tout son fonctionnement, sa hiérarchie et son aspect business nous paraissent abstraits. Travailler sur du Strategic Workforce Planning te fait entrer directement dans le cœur du sujet : non seulement tu comprends mieux le métier de Consultant en stratégie, mais surtout les métiers des entreprises sur lesquelles tu travailles.

C’est, entre autres, grâce à ces missions que j’ai eu autant de facilités à m’intégrer chez Swile : pas tant pour la structure de nos entreprises respectives, mais plutôt pour la compréhension que j’ai pu développer du fonctionnement d’une entreprise. Je me sens « caméléon » : je sais faire de la veille sur les outils existants, je connais bien mes personas et suis capable de me mettre à la place des RH, ce qui m’est aujourd’hui utile d’un point de vue produit.

  

Est-ce que tu aurais un conseil à donner aux futurs candidats d’Akoya ?

Mon conseil, ce serait d’être soi-même, et de tout prendre avec le sourire. Pour le brainteaser et les études de cas, il faut bien garder en tête que c’est la réflexion et la façon de penser qui vont être analysés, et ne surtout pas paniquer.

Ce que recherche Akoya, c’est des candidats qui « matchent » avec la culture d’entreprise, qui ont un sens du collectif, une envie d’améliorer continuellement son travail et de l’autonomie.

 

L’anecdote de Charlène 🎁

A l’époque où j’étais en stage chez Akoya, et qu’on me demandait d’expliquer mon travail, j’étais incapable de décrire mes tâches de Consultante en stratégie de façon claire et précise. Je noyais mes interlocuteurs sous les détails, à tel point que c’était devenu une running joke pour ma famille. Dès que je peine à expliquer quelque chose, n’importe quoi, on me rappelle cet épisode : « Ah, tu essayes encore d’expliquer le conseil en stratégie ? ». Mais rassurez-vous, je présente beaucoup plus simplement Akoya aujourd’hui !

 

Prochain(e) invité(e) mystère : il/elle a d’abord travaillé chez Akoya sur des missions clients avec des RH et DRH, en tant que Consultant(e) puis Manager, avant de devenir à son tour HRBP d’une plateforme dédiée aux… RH ! Pour découvrir son profil et son parcours, rendez-vous au mois de septembre.