Home > Perspectives > Paroles d’alumnis #3 : Maud Jardin, HR Business Partner chez Lucca

Perspectives

by Akoya

Paroles d’alumnis #3 : Maud Jardin, HR Business Partner chez Lucca

Après les confinements successifs, vous renouez à peine avec votre vie sociale, et ne rêvez que d’une chose : faire enfin de nouvelles rencontres. Ça tombe bien, pendant 11 mois, et à l’occasion des 11 ans du cabinet, le club très select des Alumnis d’Akoya vous ouvre ses portes. Faites connaissance avec celles et ceux qui ont construit l’histoire d’Akoya et découvrez leur parcours, leurs motivations, leurs astuces et autres petits secrets (jusque-là) bien gardés…

 

 

Maud Jardin

HR Business Partner, Lucca

 

 

Peux-tu te présenter ? Qu’est-ce que tu fais aujourd’hui ?

J’habite à Nantes où j’occupe le poste de HR Business Partner chez Lucca, un éditeur de logiciel administratif et RH. Dans mon métier, j’ai une double casquette : d’abord de « référente RH » pour le site de Nantes qui représente un peu plus de 100 personnes, et une casquette « projet » puisque j’accompagne la DRH de Lucca sur plusieurs sujets transverses afin de poursuivre notre ambition de croissance, soit de passer de 250 à 1000 collaborateurs en 2025.

Pour donner une idée de mes missions, je m’occupe entre autres de l’accompagnement des collaborateurs, de leur arrivée jusqu’à leur potentiel départ. Je travaille donc sur les sujets de l’onboarding et de la formation interne par exemple. Je m’occupe également du développement des talents, du suivi de leur performance, de leur évolution au sein de l’entreprise et de leur mobilité.

Concernant les projets RH, il y a encore beaucoup de processus à mettre en place. Lucca, comme Akoya, est une entreprise qui mise beaucoup sur la transparence : les salaires sont communiqués et connus de tous. Un de mes challenges actuels, c’est de mettre en place un cadre à travers des grilles de salaires, tout en maintenant une certaine flexibilité.

Par ailleurs, chez Lucca, on a la particularité d’avoir des collaborateurs avec une forte appétence RH. Je suis en quelque sorte leur première cliente puisqu’ils testent directement les produits avec moi, ce qui me permet à la fois d’être bien outillée et de participer à la conception produit.

Et puis, comme chez Akoya, avoir cette appétence en interne signifie que les équipes ont de la considération pour la fonction RH !

 

 

Pourquoi avoir rejoint Akoya à l’époque ? Et comment cette expérience s’est inscrite dans ton parcours ?

J’ai toujours été intéressée par les RH, et intégrer Akoya m’a permis d’avoir une vision stratégique du métier, de découvrir plusieurs problématiques RH et ainsi élargir mon panel de connaissances sur les enjeux de la fonction. Juste avant, j’avais fait deux stages très opérationnels dans les RH, mais en sortant d’école, j’avais envie de participer à des réflexions plus poussées.

Je fonctionne aussi beaucoup au coup de cœur ; l’ambiance start-up au sein de l’équipe – on était 10 à l’époque ! – et la bienveillance de chacun a en partie guidé mon choix vers Akoya.

J’ai donc tout de suite intégré le cabinet après mes études en 2016 et suis restée 4 ans. J’ai d’abord occupé le poste de Consultante, puis Senior Consultante, avant d’évoluer sur celui de Manager. Je suis ensuite passée de « l’autre côté » en intégrant moi-même la fonction RH en 2020 chez Lucca.

 

 

Qu’est-ce que t’a apporté ton expérience en conseil en stratégie ?

Le conseil m’a permis d’avoir une vision macro de la fonction RH et de comprendre ses différents enjeux selon la typologie de l’entreprise, dans des grands groupes comme dans des scale-up. C’est très agréable d’être capable de saisir aujourd’hui le sens de toutes mes actions opérationnelles. Grâce au conseil, je connais les réflexions qui se posent derrière chacune d’entre elles.

Tous les benchmarks que j’ai également pu réaliser dans mon métier de Consultante, en matière d’outils ou de processus, me permettent aujourd’hui d’adopter les bons réflexes puisque je sais tout de suite où trouver l’information.

Par ailleurs, avoir effectué ce travail de recherche préalable m’incite à pousser toujours davantage la réflexion, et c’est ce qui rend mon profil complémentaire à quelqu’un qui serait davantage opérationnel.

Mon réseau RH s’est aussi beaucoup développé pendant mes 4 années au sein d’Akoya, ce qui m’aide dans mon poste actuel puisque je peux m’appuyer sur mes contacts pour m’aiguiller dans mon métier.

Enfin, j’aiprogressé en rigueur, organisation et gestion de projet, ce qui me sert quotidiennement dans mon travail. Le fait par exemple d’être capable de bien construire une argumentation t’apprend à mieux structurer ta pensée, et ne pas partir dans tous les sens le jour où tu dois défendre tes idées auprès d’un CoDir.

 

 

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à de futurs candidats d’Akoya ?

Mon conseil, ce serait d’abord d’être curieux. Le débat, les échanges font partie de la culture du cabinet. S’interroger constamment sur ses actions, être capable de se remettre en question, c’est une qualité très importante pour un Consultant, surtout chez Akoya.

Il arrive parfois qu’on t’attribue un sujet qui peut semblait ennuyeux au premier abord, mais une fois que tu commences à le creuser, tu trouves ça passionnant. Mon second conseil : rester ouvert aux propositions que l’on peut te faire et ne pas seulement se fier aux apparences. Ce sont parfois les sujets les moins sexys sur le papier qui s’avèrent être les plus sympas !

 

Prochain(e) invité(e) mystère : il/elle a travaillé chez Akoya pendant ses études en école d’ingénieur en tant que Consultant(e), avant de rejoindre un grand groupe français pour lequel il mène des missions à impact. Pour découvrir son profil et son parcours, rendez-vous au mois d’octobre !